top of page
  • Photo du rédacteurIncluteam

Le numérique est-il, lui aussi, l'affaire de tous ?

Dernière mise à jour : 22 mars

infographie des évolutions du numérique en 2024

Un passage obligé dans une société toujours plus connectée


Le numérique est chaque année de plus en plus présent dans nos vies, quel que soit sa source, et semble jouer un rôle crucial dans la promotion de l'égalité dans de nombreux domaines et cela pour diverses raisons :

 

  • Pour l'accès à l'information: un accès facilité à une quantité massive d'informations. Cela donne à chacun, quel que soit son lieu de résidence ou son statut socio-économique, la possibilité d'accéder à une base de connaissances pratiquement illimitée. Avoir accès à l'information est essentiel pour prendre des décisions éclairées et développer des compétences.

  • Pour un accès à la formation et à l'éducation: Que ce soit par le biais de cours en ligne, de tutoriels, de vidéos éducatives ou d'autres ressources, le numérique permet à quiconque d'accéder à une éducation de qualité, souvent gratuitement ou à moindre coût. Cela réduit les barrières géographiques et économiques à l'éducation et permet à chacun de développer ses compétences.

  • Pour l'accès à l'emploi: Le numérique crée de nouveaux emplois et offre des opportunités de travail à distance, ce qui bénéficie particulièrement aux populations rurales, handicapées ou avec des responsabilités familiales, en facilitant également l'accès aux plateformes de recherche d'emploi et aux réseaux professionnels.

  • Pour la participation civique: Le numérique facilite l'engagement civique en offrant des espaces en ligne pour la connexion, l'organisation et l'expression, donnant une voix aux voix marginalisées et renforçant la participation démocratique grâce à la mobilisation communautaire, la collecte de fonds et la sensibilisation.

  • Pour accéder aux services publics: Les gouvernements utilisent le numérique pour fournir des services publics essentiels, rendant l'accès aux soins de santé, à l'éducation et à d'autres services plus facile et équitable pour tous les citoyens, en réduisant les obstacles liés à la distance, au temps et à la bureaucratie.

 

Le numérique favorise ainsi l'égalité en réduisant les disparités d'accès à différents domaines. Cependant, il est important de noter que pour que ces avantages puissent être pleinement réalisés, des efforts doivent être déployés pour garantir que l'infrastructure numérique soit accessible à tous, que les compétences numériques soient développées de manière inclusive et que les politiques et réglementations soutiennent l'équité et l'inclusion numériques.



Donner l'accès au numérique à tous, quelles que soient leurs capacités physiques, sensorielles ou cognitives : un enjeu sociétal


Petite fille en fauteuil roulant avec une tablette

Afin d'éclaircir cet enjeu, voici ce qu'indiquait le rapport de la DREES paru en avril 2023 :


  • 6,8 millions (13 %) de personnes de 15 ans ou plus déclarent avoir au moins une limitation sévère dans une fonction physique, sensorielle ou cognitive

  • 3,4 millions (6 %) déclarent être fortement restreintes dans des activités habituelles, en raison d’un problème de santé


Il ne s'agit donc pas d'un problème isolé, mais bien d'un enjeu sociétal auquel nous nous devons de répondre, au travers divers aspects :


Tout d'abord pour l'inclusion sociale, le numérique est devenu une partie intégrante de la vie quotidienne, de l'éducation, de l'emploi et de la participation à la société. En donnant accès au numérique à tous, y compris aux personnes ayant des capacités physiques ou cognitives différentes, on garantit leur pleine participation à la société et leur inclusion sociale. Cela évite la création de nouvelles formes de marginalisation ou d'exclusion.

Pour des aspects économiques, en effet, de nombreuses opportunités économiques sont liées au numérique, que ce soit par le biais de l'emploi en ligne, de la formation à distance, de l'entrepreneuriat numérique ou d'autres activités. En donnant accès au numérique à tous, on ouvre la porte à ces opportunités économiques pour un groupe plus large de personnes, ce qui contribue à réduire les inégalités économiques et à favoriser le développement économique inclusif. Dans le cadre d'une enquête publiée en novembre 2023 par l'AGEFIPH et IFOP :


  • "Le numérique est perçu comme une opportunité pour l’emploi des personnes en situation de handicap (PSH) pour 65%"

  • "Les technologies numériques ont un impact positif sur l’organisation du travail à plus de 80% tant selon les personnes en situation de handicap que les dirigeants, et sur la productivité des salariés (à plus de 70%)."

  • "L’inaccessibilité des environnements numériques apparait comme une perte de chance pour l’emploi des personnes en situation de handicap. Lors de l’implantation de nouveaux outils numériques dans une entreprise ou de leur évolution, seuls 38% des dirigeants ont mis en place une réflexion autour de leur accessibilité. "

  • "De leur côté, 21% des personnes en situation de handicap ont déjà « très ou assez souvent » renoncé à candidater à un emploi en raison du manque d’accessibilité du site de l’employeur."

Dans le développement de l'autonomie et de l' indépendance, le numérique offre des outils qui peuvent améliorer l'autonomie et l'indépendance des PSH.

  • Par exemple, les technologies d'assistance peuvent aider les personnes handicapées à communiquer, à accéder à l'information, à se déplacer et à accomplir des tâches quotidiennes. Donner accès à ces technologies permet aux individus d'avoir un plus grand contrôle sur leur vie et de participer plus activement à la société.

Pour un accès facilité à l'information et à l'éducation, cela peut être particulièrement bénéfique, permettant ainsi d'accéder à des contenus adaptés à leurs besoins et à leurs préférences, ce qui peut faciliter leur apprentissage et leur développement.

Mais également pour une participation sociale et culturelle, le numérique permet aux PSH de participer à des activités sociales et culturelles. Par exemple, les réseaux sociaux en ligne peuvent offrir des espaces où chacun peut interagir avec l'autre, partager ses expériences et ses intérêts, et construire des communautés de soutien.


Donner accès au numérique à tous, quelles que soient leurs capacités physiques ou cognitives, est donc crucial pour garantir une égalité des chances à chaque individu. Cela nécessite non seulement de rendre les technologies numériques accessibles et utilisables pour tous, mais aussi de veiller à ce que les politiques et les pratiques soutiennent l'inclusion numérique et l'accessibilité.


Personnes en situation de handicap, un accès au numérique encore (trop) limité


Femme assis au sol la tête sur les genoux

Au delà de cette prise de conscience d'un numérique pour tous, il reste aujourd'hui de nombreuses barrières restreignant un accès égalitaire à chaque individu.

 

Des barrières physiques, les dispositifs numériques tels que les ordinateurs, les tablettes et les smartphones peuvent ne pas être conçus pour être accessibles aux personnes ayant des handicaps physiques.


  • Par exemple, les personnes avec des troubles de la mobilité peuvent avoir du mal à utiliser des claviers et des souris traditionnels, ou les personnes aveugles ou malvoyantes peuvent rencontrer des difficultés à accéder à des écrans non adaptés.

 

Des barrières cognitives: Les interfaces numériques peuvent être complexes et difficiles à comprendre pour les personnes ayant des troubles cognitifs ou des difficultés d'apprentissage.


  • Les menus déroulants, les boutons peu intuitifs et le langage technique peuvent rendre difficile la navigation sur les sites web ou l'utilisation des applications pour ces personnes.

 

Nous retrouvons (évidemment) des barrières économiques, les technologies d'assistance et le matériel dédié et/ou adapté conçus pour aider les PSH peuvent être coûteux, ce qui peut limiter l'accès à ces outils pour ceux qui ne peuvent pas se les permettre.

 

Nous noterons ensuite le manque de sensibilisation et de formation. Les concepteurs de sites web, d'applications et d'autres technologies numériques ne tiennent pas toujours compte des besoins des PSH lors de la conception de leurs produits.

  • De plus, il peut (très souvent) y avoir un manque de sensibilisation et de formation sur les moyens d'assurer l'accessibilité numérique pour tous.

 

Et enfin des barrières sociales, en effet, les PSH peuvent également rencontrer des obstacles sociaux tels que la stigmatisation et la discrimination, limitant ainsi leur accès aux opportunités numériques et à la participation en ligne.

 

Ces barrières contribuent à créer une « fracture numérique » supplémentaire pour les personnes en situation de handicap, les privant des avantages sociaux, économiques et culturels associés à l'utilisation du numérique.


Il est donc crucial de prendre des mesures pour surmonter ces obstacles et promouvoir l'inclusion numérique pour tous. Cela implique de concevoir des produits numériques avec l'accessibilité à l'esprit, de fournir une formation sur l'utilisation des technologies, et de sensibiliser les concepteurs, les développeurs et le grand public aux besoins des personnes en situation de handicap en matière d'accessibilité numérique.



La formation, la piste à suivre ?


En France, on estime à 9,3 millions le nombre d’aidants, montrant une nouvelle fois l’importance majeure de la formation dans la mise en place des bonnes pratiques auprès des personnes en situation de handicap.


De fait, qu'il s'agisse d'aidants familiaux, de professionnels de santé ou encore de l'utilisateur lui-même, il semble prioritaire de pouvoir se former correctement dans le but d'appréhender l'accès à un numérique adapté aux personnes en situation de handicap.

 

Vous souhaitez en apprendre plus sur les adaptations et moyens d’accès alternatifs au pc, à la tablette et au smartphone dans le cadre de handicaps ?


Inscrivez vous dès maintenant et participez à l'une de nos sessions en France métropolitaine ainsi qu'à la Réunion, ou demandez un devis pour une session intra établissement, nous viendrons alors directement au sein de votre structure

 

Inclutec étant organisme de formation certifié Qualiopi, votre établissement peut faire appel à un financement par son OPCO.



Cartographie des formations




Avec cette formation, vous serez en mesure de :


  1. Citer les différents usages et outils numérique existants

  2. D'expliquer la réglementation en vigueur sur l'accessibilité en France

  3. Citer et différencier les différents systèmes d'exploitation

  4. Savoir quelles solutions d’accessibilité natives sont disponibles selon le système d'exploitation

  5. Citer les différents moyens d'accès spécifiques aux handicaps moteurs

  6. D'adapter l’accès à un outils numérique en fonction du/des handicaps moteurs de la personne




 

Allez plus loin avec Inclutec


  • Formation inter : Différents formats présentiel, distanciel, e-learning, hybride pour répondre aux besoins individuels de vos collaborateurs.​

  • Formation intra : Programme dispensé pour votre organisation suivant différents formats : présentiel, distanciel, e-learning, hybride.

  • Formation sur-mesure : Des besoins et des enjeux spécifiques ?  Avec vous, nous concevons votre solution de formation sur mesure.



logo de certification

 

Restons en contact !




Inclutec, 21 mars 2024 | Le numérique est-il lui aussi l'affaire de tous?

Comments


bottom of page