top of page
  • Photo du rédacteurIncluteam

Accéder aux outils numériques pour les personnes en situation de handicap



Le numérique aujourd’hui – outils et usages :

Les données des Nations unies démontrent que la population mondiale a atteint 8,05 milliards d’habitants au début du mois de juillet 2023.

La dernière analyse de GSMA Intelligence dévoile qu’il y a maintenant 5,56 milliards d’abonnés mobiles uniques dans le monde, ce qui équivaut à plus de 69 % de la population mondiale. L’adoption de la téléphonie mobile a augmenté de 2,7 % au cours de l’année écoulée, grâce à près de 150 millions de nouveaux utilisateurs.

Le nombre de personnes utilisant Internet a augmenté de plus de 2 % au cours de l’année écoulée, pour atteindre 5,19 milliards en juillet 2023. Ce chiffre équivaut à 64,5 % de la population mondiale, bien que les retards dans les rapports signifient que la pénétration réelle de l’internet est probablement plus élevée que ces chiffres ne le suggèrent.

Le nombre d’utilisateurs de médias sociaux équivaut aujourd’hui à 60,6 % de la population mondiale, le total mondial atteignant 4,88 milliards en juillet 2023.

L’adoption des médias sociaux a augmenté de 3,7 % depuis l’année dernière à la même époque, grâce à l’ajout de 173 millions de nouvelles identités actives.





Kepios révèle qu’un total de 4,88 milliards d’identités d’utilisateurs distinctes ont accédé aux plateformes de médias sociaux au cours des 30 derniers jours, soit 60.6% de la population mondiale.


Les enjeux du numérique pour les personnes en situation de handicap

Aujourd’hui, un milliard d’individus, soit 15 % de la population mondiale, sont porteurs d’un handicap, mais cette proportion est plus élevée dans les pays en développement.

La situation socio-économique des personnes handicapées est marquée par des inégalités par rapport au reste de la population : niveau d’instruction moins élevé, moins bon état de santé, taux de chômage et de pauvreté plus élevés. La pauvreté accroît le risque de handicap car elle est souvent associée à des problèmes de malnutrition, d’accès insuffisant à l’éducation et aux services de santé, de conditions de travail dangereuses, d’environnement pollué, et de manque d’accès à une eau propre et à des services d’assainissement. Parallèlement, le handicap aggrave les risques de pauvreté en réduisant les possibilités d’accès à l’éducation, à l’emploi et à un salaire correct, alors que le coût de la vie est plus élevé pour une personne souffrant de handicap.


Les enjeux du numérique pour les personnes en situation de handicap sont nombreux et importants. L'avènement des technologies numériques offre des opportunités pour améliorer la qualité de vie de ces personnes, mais il présente également des défis à surmonter. Voici quelques-uns des principaux enjeux :


1. Accessibilité numérique : L'accessibilité numérique est cruciale pour permettre aux personnes en situation de handicap d'accéder aux technologies de manière équitable. Cela signifie que les sites web, les applications mobiles, les logiciels et les dispositifs électroniques doivent être conçus de manière à être utilisables par des personnes ayant des déficiences visuelles, auditives, motrices ou cognitives. Des normes telles que les WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) sont utilisées pour garantir l'accessibilité.


2. Dispositifs d'assistance : Les technologies d'assistance, telles que les lecteurs d'écran, les claviers et souris adaptés, les systèmes de communication alternative améliorée (CAA) et les logiciels de reconnaissance vocale, jouent un rôle essentiel pour permettre aux personnes en situation de handicap d'interagir avec les appareils numériques.


3. Contenu multimédia accessible : Les vidéos, les images, les fichiers audio et d'autres types de médias doivent être pourvus de sous-titres, de descriptions textuelles et d'autres éléments permettant leur accessibilité aux personnes malvoyantes, sourdes ou ayant d'autres handicaps.


4. Éducation en ligne : Les plateformes d'apprentissage en ligne doivent être accessibles, car l'éducation à distance est de plus en plus courante. Cela concerne les élèves et étudiants en situation de handicap, mais aussi les enseignants et formateurs ayant des besoins particuliers.


5. Emploi : Les technologies numériques peuvent aider les personnes en situation de handicap à accéder à l'emploi. Cela inclut la possibilité de travailler à distance, des outils d'accessibilité sur le lieu de travail, et des plateformes de recherche d'emploi accessibles.


6. Communication : Les médias sociaux et les applications de messagerie ont révolutionné la communication, mais elles doivent être accessibles pour permettre aux personnes en situation de handicap de participer pleinement à la société.


7. Santé et bien-être : Les applications de santé et de bien-être, les dispositifs médicaux connectés et les technologies de suivi peuvent être d'une grande utilité pour les personnes en situation de handicap, par exemple, en permettant le suivi médical à distance.


8. Sensibilisation et formation : Il est essentiel d'informer les concepteurs de technologies, les professionnels de la santé, les éducateurs et le grand public sur l'importance de l'accessibilité numérique et sur les besoins spécifiques des personnes en situation de handicap.


9. Législation et réglementation : De nombreuses régions du monde, dont l'Union européenne et les États-Unis, ont mis en place des lois et des règlements visant à garantir l'accessibilité numérique. Le respect de ces normes est essentiel pour favoriser l'inclusion des personnes en situation de handicap.


En résumé, l'accessibilité numérique est un enjeu majeur pour permettre aux personnes en situation de handicap de participer pleinement à la société, de bénéficier des avantages des technologies numériques et de surmonter les obstacles qui pourraient les exclure de ces avantages. Les efforts visant à rendre les technologies numériques plus accessibles sont essentiels pour promouvoir l'inclusion et l'égalité des chances pour tous.


Les adaptations dans le cadre de déficience visuelle

Il existe de nombreuses adaptations et technologies disponibles pour aider les personnes atteintes de déficience visuelle à accéder au numérique. Ces solutions sont conçues pour rendre les appareils, les applications, les sites web et les contenus numériques plus accessibles. Voici quelques-unes des adaptations les plus courantes :


  • Lecteurs d'écran : Les lecteurs d'écran sont des logiciels qui convertissent le texte affiché sur un écran d'ordinateur ou de dispositif mobile en discours synthétisé. Les utilisateurs peuvent ainsi entendre le contenu affiché et interagir avec l'interface utilisateur. Des exemples de lecteurs d'écran populaires incluent JAWS (pour Windows), VoiceOver (pour macOS et iOS) et TalkBack (pour Android).

  • Logiciels de grossissement d'écran : Ces logiciels permettent aux utilisateurs de zoomer sur des parties de l'écran pour les agrandir. Cela facilite la lecture du texte et la navigation sur les pages web. Microsoft Magnifier et ZoomText sont des exemples de logiciels de grossissement d'écran.

  • Braille : Les afficheurs braille et les plages braille permettent aux utilisateurs de lire du texte en braille sur des dispositifs numériques. Certains dispositifs prennent en charge la saisie de texte en braille. Les lecteurs d'écran peuvent également prendre en charge les plages braille pour afficher des informations en braille.

  • Commandes vocales : Les commandes vocales permettent aux utilisateurs de contrôler un appareil numérique en utilisant leur voix. Les assistants vocaux, tels que Siri, Google Assistant et Amazon Alexa, sont des exemples de technologies de commande vocale couramment utilisées.

  • Texte en synthèse vocale : De nombreux appareils et applications permettent aux utilisateurs de convertir du texte en discours synthétisé. Cela facilite la lecture de documents, de livres électroniques et de contenus en ligne.

  • Formats de fichier accessibles : Les fichiers et documents numériques doivent être créés de manière à être accessibles. Cela comprend l'utilisation de balises sémantiques dans les documents PDF, l'ajout de descriptions textuelles pour les images et la création de formats de fichier compatibles avec les lecteurs d'écran.

  • Adaptations matérielles : Des adaptations matérielles telles que les claviers braille, les souris ergonomiques, les écrans tactiles en relief et les boutons en relief sur les smartphones facilitent l'interaction avec les appareils numériques.

  • Applications et logiciels accessibles : De nombreuses applications et logiciels sont conçus avec l'accessibilité à l'esprit. Cela inclut des applications de navigation, des lecteurs de livres audio, des lecteurs de musique et des outils de productivité.


Les adaptations dans le cadre de déficience motrice



Les adaptations disponibles pour permettre aux personnes atteintes de déficience motrice d'accéder au numérique visent à faciliter l'utilisation des dispositifs électroniques et des interfaces numériques. Voici quelques-unes des adaptations et technologies couramment utilisées :

  • Claviers et souris adaptés : Des claviers et des souris spécialement conçus pour les personnes atteintes de déficience motrice sont disponibles. Ils peuvent inclure des touches plus grandes, des commandes alternatives (par exemple, des boutons poussoirs, des trackballs) et des fonctionnalités de suivi de tête ou de pointage pour les utilisateurs qui ont du mal à utiliser des périphériques standard.

  • Commandes vocales : Les commandes vocales permettent aux utilisateurs de contrôler des dispositifs et des applications à l'aide de leur voix. Les assistants vocaux, tels que Siri, Google Assistant et Amazon Alexa, sont couramment utilisés pour effectuer diverses tâches, de la rédaction de messages à la commande d'appareils domestiques connectés.

  • Logiciels de reconnaissance vocale : Les logiciels de reconnaissance vocale permettent aux utilisateurs de dicter du texte au lieu de le taper. Ces outils peuvent être particulièrement utiles pour la rédaction de documents et de courriers électroniques.

  • Contrôle par le regard : Les systèmes de suivi oculaire permettent aux personnes ayant une déficience motrice sévère de contrôler un ordinateur en suivant le mouvement de leurs yeux. Cela peut être utilisé pour déplacer un curseur sur l'écran, cliquer sur des éléments et même saisir du texte.

  • Interfaces utilisateur alternatives : Les interfaces utilisateur alternatives, telles que les contacteurs permettent aux personnes atteintes de déficience motrice de naviguer dans les applications et les dispositifs. Ces interfaces peuvent être personnalisées en fonction des besoins individuels.


Toutefois, Il est essentiel que les utilisateurs/accompagnants reçoivent une formation sur les technologies et les adaptations qui leur sont accessibles.

Dans ce cadre des spécialistes comme « Inclutec Formation » proposent un programme de formation :


Adaptations et moyens d’accès alternatifs au PC, à la tablette et au smartphone dans le cadre de handicaps

 

Vous êtres professionnels de santé ? Vous souhaitez améliorer la prise en charge de vos patients ?

Une équipe de professionnels expérimentés vous accompagnera.

Notre organisme est certifié Qualiopi et certains programmes éligibles au FIF-PL afin d’assurer la prise en charge financière de votre formation.

 

Restons en contact !

Inclutec, 7 novembre 2023 | Accéder aux outils numériques pour les personnes en situation de handicap

Comments


bottom of page